Sélectionner une page

Alcibiade Didascaux chez les Gaulois – III

19,00

Format de l’ouvrage : 24 cm x 33 cm – 64 pages intérieures d’un papier de 150 g ; cahiers cousus ; couverture cartonnée pelliculée.

Catégorie : Étiquette :

Description

Vous aimez cette page, partagez-la !

De la révolte de Vercingétorix à la Gaule romaine

Alors que César est en Italie et que ses dix légions sont retranchées dans leurs camps d’hiver, où elles sont invincibles, se déclare le soulèvement général des Gaules, placé sous le commandement du chef Arverne Vercingétorix. Une nouvelle fois la révolte a éclaté chez les Carnutes, où nous retrouvons Alcibiade Didascaux dans une situation plus que périlleuse. Le retour précipité de César, son action dans la province romaine de la Narbonnaise, Vellaudunum, Cenabum, le fameux siège d’Avaricum, Gergovie, l’affrontement de l’armée des Gaules et des légions sont les étapes qui vont nous conduire jusqu’au blocus d’Alésia : le fait d’armes le plus glorieux de César, où l’on voit à l’oeuvre la puissance de son génie militaire allié à l’incomparable valeur des légions. Mais, malgré le désastre d’Alésia, la Celtique n’est pas entièrement vaincue et la lutte continue, avec de nombreux peuples au long passé de gloire qui refusent la conquête romaine. Les révoltes se suivent ; la Celtique et la Belgique sont tour à tour livrées au pillage. Alors que les Gaules semblent enfin “pacifiées”, une petite ville s’oppose encore à l’habile conquérant. Uxellodunum, cité cadurque, résiste toujours à l’envahisseur et nous suivrons la lutte opiniâtre du véritable village d’irréductibles Gaulois qui osa défier le Proconsul dans un dernier effort de résistance. La Gaule chevelue est maintenant devenue une province romaine et nous assistons à la romanisation des Gaules, dont le destin est désormais lié à Rome. Mais l’histoire ne s’arête pas avec les Gallo-romains et les vaines tentatives romaines de conquête de la Germanie ! Nos deux héros nous font revivre les fantastiques opérations militaires de Caligula en Gaule, l’insurrection des Celtes de Bretagne conduits par la reine Boudicca, l’Empire gaulois, les filies de Caracalla et les guerres civiles dont la Gaule fut le théâtre. Après la périodede d’anarchie militaire que connut l’Empire romain, Alcibiade Didascaux et Musculus nous entraînent jusqu’aux terribles invasions barbares.

XXIII – Vercingétorix
XXIV – Le siège d’Alésia
XXV – Uxellodunum, 40 000 mains coupées !
XXVI – Les Gallo-romains
XXVII – Les fantastiques opérations militaires de Caligula en Gaule
XXVIII – Les cruautés de la reine Boudicca
XXIX – L’empire gaulois
XXX – Histoire de Sabinus
XXXI – Les limes
XXXII – Histoire du maître d’école Numérianus
XXXIII – Les folies de Caracalla
XXXIV – Les guerres civiles
XXXV – Les invasions barbares
XXXVI – Nos ancêtres les Celtes

En annexe :
– Chronologie de l’histoire des Gaules

L’ouvrage “Alcibiade Didascaux chez les Gaulois – III”
fait partie de l’Offre Spéciale ci-dessous.

Découvrez le contenu de cette Offre Spéciale
en cliquant sur l’image correspondante.

POUR MIEUX COMPRENDRE L’HISTOIRE ROMAINE !

POURQUOI LA VÉRITABLE HISTOIRE DES GAULOIS ?

N’est-il pas étonnant de constater comme l’histoire ancienne de notre pays est bien méconnue et combien de fausses idées sont véhiculées sur l’histoire de nos fameux ancêtres les Gaulois ! Chacun de nous connaît bien mieux l’histoire et la mythologie grecque, romaine ou égyptienne, que celle des Celtes, pourtant considérés comme l’un des quatre grands peuples de l’antiquité par tous les historiens grecs et romains.

SUR LES TRACES DES AUTEURS ANTIQUES…

En effet, l’histoire des Gaulois se résume trop souvent à quelques souvenirs lointains de la Guerre des Gaules : Gergovie, Alésia, avec quelques noms fameux : Vercingétorix, Jules César, mais en ignorant toujours Uxellodunum, le vrai village d’irréductibles gaulois ayant résisté à l’envahisseur bien après Alésia ; puis, plus connu, le fameux génie des Gallo-Romains, comme si avant la conquête des Gaules par César, les Celtes n’avaient pas eu, faute d’avoir laissé des écrits, de véritable existence historique.

POUR MIEUX COMPRENDRE L’HISTOIRE ROMAINE ET LA NÔTRE !

Pourtant, quiconque a lu les auteurs anciens sait que l’histoire des Gaules permet à chaque instant de mieux comprendre l’histoire romaine, de ses débuts jusqu’à la fin de l’Empire d’occident, car l’histoire de la Méditerranée est Une. L’histoire de la formation de notre pays nous apparaît d’autre part plus clairement et permet de saisir les particularités du si intéressant Moyen âge qui suit la fin de l’Empire romain.

L’HUMOUR EST TOUJOURS PRÉSENT AVEC ALCIBIADE DIDASCAUX !

L’humour bien sûr est toujours là, cependant chaque événement raconté est un chapitre de l’histoire des Gaules. Rien n’est inventé. En suivant les auteurs grecs et romains, les grands historiens du XIXe et XXe siècle, croisés aux récentes découvertes de l’archéologie, Alcibiade Didascaux nous présente dans ces trois volumes l’histoire des Gaules de façon chronologique. Le désormais célèbre professeur de Lettres Classiques allie la rigueur de l’historien et l’humour prôné par Rabelais.

 

Une fascinante odyssée dans le passé des Gaules !

“Afin de procurer au lecteur accablé une pause rafraîchissante, je lui suggère de se plonger dans une Bande Dessinée que j’aime beaucoup, à la fois informée et divertissante : “L’Extraordinaire Aventure d’Alcibiade Didascaux”, aux Editions Athena. Les tomes II et III narrent les migrations celtiques, la guerre des Gaules et la romanisation. Le scénariste et le dessinateur (Cornélius Crane et Clapat) sont cultivés et talentueux. Un régal !”

Christian Goudineau, professeur au Collège de France.
Le dossier Vercingétorix, ACTES SUD/ errance, 2001

Informations complémentaires

Poids 700 g

Vous aimerez peut-être aussi…